LES ENGAGEMENTS DES LISTES FO VBN

Nous nous engageons à agir :
• pour la défense des emplois, des métiers et des activités :
-> arrêt des externalisations,
-> maintien et développement des activités et des postes dans le périmètre Alstom,
-> arrêt de la délocalisation des activités, que la Direction a amplifié avec la régionalisation,
-> plan d’embauche pour les prestataires, les apprentis, les stagiaires et les intérimaires ;

• sur la question des salaires pour :
-> une augmentation générale des salaires pour toutes les catégories, y compris les ingénieurs et cadres et les ATAM V3, de façon à rattraper et maintenir le pouvoir d’achat, sans avoir à compter sur des primes aléatoires,
-> de véritables progressions de carrière,
-> des rattrapages salariaux de façon à supprimer les disparités salariales, notamment entre hommes et femmes, application du principe juridique « à travail égal, salaire égal»,
-> le respect des minimas conventionnels de salaire, le 13ème mois devant être versé en plus du minimum, c’est à dire que le salaire mensuel doit être supérieur au minimum conventionnel annuel divisé par 12,
-> la prise en charge par l’entreprise du « jour de solidarité » (lundi de pentecôte),
-> l’extension de la prime d’ancienneté au
->delà de 15 ans pour les ouvriers et les ATAM ;

• sur les conditions de déplacement pour :
-> que les frais d’hébergement soient intégralement payés sur compte d’entreprise ALSTOM et non sur un compte bancaire personnel,
-> la revalorisation des indemnités de déplacements et l’instauration d’une prime journalière de déplacement,
-> le voyage en classe affaires pour les longs trajets en avion (plus de 5 heures) ;

• sur les conditions de travail pour :
-> la prévention des risques dits psycho-sociaux : nous nous engageons à être à l’écoute des collègues victimes de souffrance au travail, à les accompagner et à intervenir le cas échéant auprès des instances appropriées,
-> préserver la surface disponible par poste de travail, et refuser notamment le flex
->office ou les blocs de six bureaux,
-> le respect de la réglementation en matière de sécurité ;

• sur la formation professionnelle pour :
-> l’accroissement du budget à 6% de la masse salariale,
-> le développement des formations orientées «métiers» et des formations à nos systèmes et produits, notamment pour les nouveaux embauchés ;

• pour la défense des cas individuels :
-> nous interviendrons pour défendre les salariés qui nous sollicitent sur leur cas individuel (salaires, notation, congés, etc.) ;

• pour le contrôle des tarifs de la restauration d’entreprise, de façon à ce qu’ils n’augmentent pas plus que l’inflation.